KAPITOIL

Un premier roman en forme de récit d’apprentissage

Récompensé par le très prestigieux National Endowoment for the Arts, « Kapitoil » retrace le parcours prometteur de Karim Issar, brillant informaticien qatari recrutépar un grand groupe américain, coté à Wall Street, afin d’anticiper le bug de l’an 2000. Un premier roman qui offre un moment de lecture jubilatoire, toujours plein d’un humour délicat et subtil.

Roman de Teddy Wayne
Editions Liana Levi

::L’histoire ::
Pas facile de débarquer à New York pour un jeune informaticien qatari. Même si l’on est un vrai crack et que la multinationale qui vous emploie vous offre un pont d’or pour contrer le bug de l’an 2000. Quelles sont les règles de politesse à respecter ? Comment décoder des expressions aussi déroutantes que  » cul-terreux  » ou  » taper dans l’oeil  » ? Karim s’efforce de ne pas commettre d’impairs pendant le temps libre que lui laisse son travail. Un temps qu’il consacre surtout à développer Kapitoil, un ambitieux programme permettant de prédire les cours du pétrole pour le plus grand profit des traders. A moins que… Dans une comédie bien moins légère qu’elle n’en a l’air, « Kapitoil » croque avec finesse une Amérique malade de la spéculation et du manque d’éthique de ses grands patrons.
sources : © Liana Levi 2010

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This