Au dernier Mondial de l’Automobile, LACOSTE sortait de son univers habituel et présentait un
“Concept Car” résolument futuriste mis au point avec CITROËN. Christophe CHENUT, Directeur
Général de LACOSTE S.A., nous fait la démonstration que la marque aux dents longues a toujours
eu l’innovation dans la peau. Foi de crocodile !

> COOLTURE : Pourtant aujourd’hui Lacoste n’est pas spontanément associé à l’innovation…

Christophe CHENUT : L’innovation est plutôt liée à la technologie et LACOSTE n’appartient pas à cet univers-là. Pourtant l’innovation est dans nos gènes… et ce depuis presque 80 ans. René Lacoste a révolutionné le sportwear avec le polo en piqué de coton, alors même que les règles du jeu imposaient le port de chemises amidonnées à manches longues. Simultanément il a inventé le logo en brodant, sur la poche de son blazer, le fameux reptile, son surnom, témoin de sa ténacité à se battre en match et à ne jamais lâcher sa proie. Le crocodile LACOSTE est ainsi le 1er logo de l’histoire du textile !

> > René Lacoste a aussi eu l’idée d’entourer de sparadrap le manche de ses raquettes en bois pour
une meilleure prise en mains et d’inventer ainsi le grip, ou encore la machine à lancer les balles pour s’entrainer au smash et plus tard, en 1963, la première raquette en acier…

CC : Oui, la fameuse T2000. Cette raquette est celle qui a d’ailleurs remporté le plus de victoires en Grand Chelem :
46 titres ! Au-delà des innovations techniques, René Lacoste a surtout inventé un “business model” : la licence. Dans les années 1930, ce n’était pas une innovation mais une révolution ! C’est toujours notre modèle économique. La société
LACOSTE, propriétaire de la marque anime, contrôle et coordonne les licences accordées à des partenaires :
Devanlay pour les vêtements et la maroquinerie, Procter & Gamble pour les parfums, Marchon pour les lunettes…

> > À travers cette volonté d’innovation, développée par votre LACOSTE Lab notamment, la marque LACOSTE “Style de vie” n’est-elle pas en train d’évoluer vers un véritable “mode de vie” ?

CC : Nous avons une relation très affective avec nos clients et nous souhaitons ne pas nous limiter à l’équipement de la personne mais les accompagner dans leur univers de loisirs, de voyages, d’hôtels, de la maison. À travers LACOSTE Lab, nos designers réfléchissent à de véritables concepts de vie typés Lacoste, à une dimension de “confort ajouté”.

> > Vous considérez-vous comme une entreprise citoyenne et responsable ?

CC : Absolument. LACOSTE est une marque de loisir, de plein air, de nature, de légèreté comme l’incarnait une de nos dernières campagnes publicitaires “Un peu d’Air sur Terre”. LACOSTE participe aussi à l’opération “Save Your Logo” qui permet à des marques de s’engager dans la défense de l’animal présent dans leur logo. Nous finançons des programmes de protection d’espèces de crocodiles et de caïmans menacées, comme c’est le cas en Floride suite à la marée noire. Nous participons ainsi à la préservation de la biodiversité sur la planète.

> > Et à travers la Fondation René Lacoste, vous démontrez aussi que le crocodile a du coeur…

CC : L’ambition de la Fondation créée en 2006 est d’aider les jeunes à trouver une nouvelle voie par le sport, leur faire découvrir l’esprit d’équipe, la motivation, le dépassement de soi, la combativité dans le respect de l’adversaire : des valeurs chères au champion René Lacoste.

Entretien réalisé par Caroline LE GOT pour COOLTURE – Crédits photos © Lacoste

Laissez un commentaire