Nous aimons tous flâner dans les magasins, car chacun d’entre nous peut y trouver son compte : une offre diversifiée, des vendeurs compétents, des produits innovants, et puis les expos, les forums, les évènements FNAC.

C’est sans doute ce qui fait le succès du concept FNAC depuis plus de 50 ans. Portrait.

> Le concept FNAC.

“La FNAC est née en 1954 dans des conditions singulières, fondée par des hommes qui entendaient pratiquer un commerce différent. Un commerce pour le plus grand nombre et pas seulement pour l’élite. Un commerce de défense du consommateur, fondé sur la liberté et la responsabilité des vendeurs. Ce parti pris, la FNAC le revendique toujours. Il constitue son «patrimoine génétique»” : c’est avec beaucoup de conviction que Fabien SFEZ, Directeur général de la FNAC, présente la filiale du groupe PPR. C’est vrai que les magasins FNAC ont une image forte. Avec 6.000 références en livres, 26.000 en musiques, 32.000 références en Micro-Informatique, Photo, Son, TV-Vidéo et en Jeux, et 31.000 en Vidéo & DVD, la FNAC dispose de l’offre la plus large du marché en produits culturels et technologiques.

medium_visuel2.gif
En plus du large choix disponible en magasin, la FNAC offre de nombreux services, comme par exemple la possibilité de recevoir à domicile les ouvrages non disponibles en magasin. “Mais la possibilité de choisir ne signifie pas vendre n’importe quoi. Ainsi, en matière de produits techniques, on ne trouve pas à la FNAC l’exhaustivité des produits mis sur le marché”, précise Fabien Sfez. Et il enchaîne : “Le produit seul, même au meilleur prix, ne suffit plus à contenter le consommateur. Il faut à chaque fois apporter ce «plus» qui fera la différence. Ce «plus», c’est tout d’abord l’indépendance de la prescription FNAC. Pour garantir cette indépendance, les vendeurs de la FNAC ne sont pas liés par un pourcentage sur les ventes de tel ou tel produit. Ils sont par conséquent à même de conseiller un produit pour sa qualité, son adéquation avec les besoins du client, en toute objectivité. Ce «plus», c’est également la qualité du conseil, garantie par la formation et la compétence des vendeurs. Grâce aux résultats des travaux du laboratoire d’essais de la FNAC, qui analyse et critique en toute indépendance et en toute transparence les produits, ils connaissent parfaitement le matériel qu’ils proposent”.

>Les Forums de la FNAC

Avec l’arrivée du livre en 1974, naissent les Forums : des surfaces à l’intérieur des magasins entièrement consacrées à la culture et aux rencontres avec les artistes, aux concerts, aux dédicaces, aux débats avec des personnalités marquantes… “Aujourd’hui, pratiquement tous les magasins en sont dotés. Les Forums sont devenus de véritables lieux de dialogue et de découverte de toutes les facettes de la culture liée aux produits que la FNAC commercialise”, précise Fabien Sfez.
Plus de 6.000 Forums y sont organisés chaque année, avec des partenaires locaux et nationaux. La programmation des Forums est annoncée tous les mois dans “Les Rendez-Vous de la FNAC”, une petite brochure gratuite destinée au public et propre à chaque magasin. L’intégralité de la programmation des magasins en France est également disponible sur www.fnac.com.

>Les évènements de la FNAC

La FNAC crée aussi l’évènement avec des opérations de grande envergure. Des rencontres «Masterclass» avec de grands réalisateurs – Pedro Almodovar, George Lucas, David Cronenberg… des débats avec des auteurs – Paul Auster, Pierre Bourdieu, Françoise Giroud… des concerts exclusifs – Yann Tiersen, Ben Harper, David Bowie… sont régulièrement organisés dans les Forums de rencontres de la FNAC.
La FNAC est également un lieu de débats entre auteurs, leaders d’opinion, hommes politiques et public. La Rentrée Littéraire est une occasion pour la FNAC de décerner son prix du Roman FNAC, attribué depuis 2002 par un jury indépendant de libraires et d’adhérents. Dominique Mainard, Pierre Charras et Pierre Péju ont déjà été récompensés.

>Une entreprise engagée

La FNAC s’est toujours positionnée comme une entreprise citoyenne, engagée dans la défense de l’accès de tous à toutes les cultures. Des opérations d’envergure ayant pour thèmes la lutte contre l’exclusion, le racisme, la censure – entre autres – sont régulièrement réalisées par la FNAC.
Fin 2003, la FNAC s’est notamment engagée contre l’illettrisme chez les jeunes scolarisés, en lançant un plan de prévention d’une durée de 5 ans qui met au service de 2 associations partenaires l’ensemble de son corps social et de ses médias (cf encart).
La FNAC est également engagée dans la défense de la diversité musicale. En février 2002, elle a publié avec l’UPFI (Union des Producteurs Phonographiques Français Indépendants) un “Manifeste pour la diversité musicale”, prélude à une politique de discrimination positive à l’égard des labels indépendants et de leurs artistes. La FNAC publie “Indétendances”, une compilation bimestrielle de dix artistes édités par des labels indépendants, auxquels elle réserve une partie de ses bornes d’écoute en magasin.
La FNAC milite par ailleurs pour une TVA moins élevée sur le disque. Ce combat se poursuit chaque année à l’occasion de la Fête de la Musique, par le biais d’opérations de baisse ponctuelle de TVA sur les disques vendus en magasin et sur www.fnac.com.
Pour toutes ces raisons, la FNAC est un acteur économique et culturel incontournable et à présent vous savez pourquoi !

Portrait réalisé par Éric Gourdoux pour COOLTURE – Crédits photos © FNAC 2009.

Laissez un commentaire