Eve Mathieu, Directrice de la marque employeur d’EDF nous reçoit malgré un emploi du temps chargé. En quelques mots elle entreprend de nous brosser le profil du groupe.

> Son histoire se confond avec l’Histoire de France.
Sous l’impulsion du Général de Gaulle, EDF est créée en 1946 avec pour mission de soutenir l’effort de reconstruction du pays, puis de développer le nucléaire civil.

En 2006, l’entreprise ouvre une partie de son capital, c’est un tournant décisif qui marque l’ambition de s’affirmer comme un acteur international de premier plan. Les fonds collectés permettent de financer un important programme d’investissements. 2007 est une nouvelle date clé avec l’ouverture à la concurrence du marché des particuliers.

Dans cet environnement en évolution rapide, l’entreprise doit s’adapter en permanence, nous explique Mme Mathieu: “Les défis à relever sont nombreux, mais les valeurs du groupe sont fortes : performance technologique, respect de l’environnement, service public. […] Les 156 000 salariés du groupe, dont 100 000 en France, sont fiers que ces valeurs perdurent, malgré la pression de l’environnement, et l’évolution rapide du secteur”.

>Perspectives et enjeux

EDF est un géant, les chiffres parlent d’eux-mêmes : France : 40 Milliards d’euros d’ici 2012. Mais aussi 2000 personnes à la R&D, “car le groupe a des ambitions, il doit garder son avance technologique, et doit être moteur pour proposer de nouvelles solutions pour économiser l’énergie”.

La stratégie à l’international aussi est primordiale. Les investissements à l’étranger se multiplient, au point que le chiffres d’affaires hors de France pèse déjà 45% des revenus d’EDF. Les développements, essentiellement dans le nucléaire, “une électricité sans émission de CO2” insiste Mme Mathieu, se multiplient en Chine et aux Etats-Unis. Et d’ajouter : “Le savoir-faire nucléaire du groupe est reconnu partout dans le monde, car EDF n’est pas seulement un producteur d’électricité, il maîtrise aussi les différents métiers de la chaine énergétique : architecte, ensemblier, exploitant”.

La formation et la mobilité interne sont des priorités pour le groupe. Ainsi EDF a créé une université de groupe et un centre de formation par alternance. Une chaire EDF vient de voir le jour à Dauphine. 100 thésards dans les labos…”. La liste est importante, comme l’ambition du groupe.

:: PLus d’info sur www.edf.com ::

Propos recueillis par Éric Gourdoux et Hervé Giraud pour COOLTURE.

Laissez un commentaire