CANARDO, T17 (un final virtuose)

L’inspecteur Canardo s’est définitivement imposé au panthéon des grands privés: alcool, cigarettes, perspicacité foudroyante, et humour désabusé, rien ne manque au héros, pas même ce je-ne-sais-quoi dans le regard qui bouleverse les petites pépées, en l’occurrence, pas des oies blanches.

Scénario et Dessin : Benoît Sokal
Collection : Ligne Rouge
Editions : Casterman 9,80€

:: Résumé ::
Canardo est en mission pour le compte du député-maire, en pleine campagne pour sa réélection. Le candidat a confié au détective le soin d’enquêter sur sa femme, qu’il soupçonne d’adultère – un écart de conduite qu’il ne peut pas se permettre à ce stade délicat de sa carrière politique. Bref, tout serait parfaitement normal dans un monde parfaitement ennuyeux si une série de meurtres n’ensanglantait soudain la ville. Toutes les victimes, tuées d’une balle dans le dos, semblent avoir un lien avec l’industrie du cinéma pornographique. Enfin un peu d’action pour Canardo, appelé à la rescousse sur cette difficile enquête par son vieux complice le commissaire Garenni …

sources : Sokal © copyright casterman 1780-2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This