JERRY SPRING – (intégrale – T5)

Zoom couverture
L’occasion de revenir sur une des séries mythiques du 9e art et sur la personnalité de son créateur.

JERRY SPRING (intégrale T5 : 1966 – 1977)
Scénario de Lob – Philip – Dessin de Jijé – Editions Dupuis – Collection Patrimoine28€

SPSPRING-05-F-01.jpg:: L’histoire ::
Avec l’avènement des années 60 puis 70, l’image idéalisée du héros se fissure. L’évolution du western est à cet égard assez éclairante : des héros incarnés par John Wayne, on passe aux personnages plus complexes incarnés par le Clint Eastwood des films de Sergio Leone. Le vent de contestation qui souffle dans un monde en pleine mutation passe aussi par la bande dessinée, qui s’affranchit peu à peu de ses codes un peu rigides pour aller vers une bande dessinée plus adulte, plus politique aussi. Jijé, qui avait été ulcéré par la ségrégation et le racisme qu’il avait constatés lors de son périple américain, campe en 1966, avec le scénariste Jacque Lob, un face-à-face entre Jerry Spring et le KuKluxKlan. Les réalités plus sombres de l’histoire du Far West sont ici invoquées, comme elles le seront ensuite dans « Le Duel », toujours avec Jacques Lob au scénario.

Un nouvel élan créatif anime Jerry Spring. Pourtant il disparaît du sommaire de Spirou, pour ne revenir que dans les années 70, entre autres avec « La Fille du Canyon », puis « Le grand calumet », la dernière aventure du cow-boy.

sources : Jijé © Dupuis,

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This