Un thriller carcéral

« Cellule 211 » de l’Espagnol Daniel Monzon, inspiré du roman de Francisco Perez Gandul, repose tout entier sur un principe unique de mise en scène : observer de l’intérieur et “à hauteur d’homme” un quartier carcéral de haute sécurité. Le film, éprouvant et efficace, les acteurs ont été plébiscités aux Goyas 2010 et « Celleule 211 » est sorti grand vainqueur (avec huit récompenses).

Film franco espagnol de de Daniel Monzon
Avec Luis Tosar, Alberto Ammann, Carlos Bardem
Editions CTV International

::L’histoire ::
Juan est un jeune maton. Par zèle, il visite la prison un jour avant son affectation. Sa bonne volonté ne sera par récompensée : c’est justement ce jour-là que les prisonniers du quartier de haute sécurité ont choisi pour organiser une mutinerie. Une seule chance de survie s’offre à lui : se faire passer pour un prisonnier nouvellement incarcéré.
En bonus : interviews du réalisateur et scènes coupées.
sources : © CTV International 2011

Laissez un commentaire