La naissance de la Ligue professionnelle de football américain

Une histoire d’amour dans le milieu du football américain durant les années 1920. Jimmy ‘Dodge’ Connelly engage un jeune prodige pour rejoindre son équipe et tombe amoureux de sa fiancée. Pour cette dernière réalisation, George Clooney s’est inspiré d’un véritable joueur de football américain de l’époque : John Mc Nally alias ‘Johnny Blood’ qui était une véritable tête brûlée et un grand buveur. Le film se laisse agréablement regarder.


Film américain de George Clooney
Avec George Clooney, Renée Zellweger, Jonathan Pryce, John Kasinski, Stephen Root, Wayne Duvall
Editions Universal Studio Canal Video

:: L’histoire ::
En 1925, le football professionnel n’est encore qu’un sport de brutes, parrainé par des petits entrepreneurs locaux à l’usage d’un public rural des plus clairsemés. Faute de règles, les matches tournent le plus souvent au pugilat, mais nul ne s’en plaint : les tribunes sont quasi-désertes… La pilule est d’autant plus amère pour le fringant Dodge Connolly, capitaine des « Bulldogs », qu’à la même époque, le football universitaire remplit les stades. C’est ainsi que l’étudiant Carter Rutherford est devenu l’idole des foules, qui ne se lassent pas d’admirer sa rapidité, son sens tactique, ses feintes légendaires. Et chacun se souvient que « Carter le Bolide » se fit d’abord connaître en capturant seul des dizaines de soldats allemands durant la Grande Guerre… Lorsque Dodge et son équipe sont lâchés en pleine saison par leur sponsor, les joueurs se dispersent, les uns reprenant le chemin de la mine, les autres celui des champs. Dodge, qui a consacré toute sa vie au sport, n’arrive plus à trouver le moindre emploi, faute de qualification. A bout de ressources, mais jamais à court d’idées, il gagne Chicago et persuade Carter de quitter temporairement la fac pour donner aux « Bulldogs » l’occasion de se reconstituer et, surtout, de se faire enfin un nom. Une jeune et charmante journaliste, Lexie Littleton, se joint alors à l’équipe pour en relater les exploits…
sources : © Universal Studio Canal Video 2008

Laissez un commentaire