Une évocation nostalgique de l’Algérie d’avant la guerre

Une chronique sensible et humaine, un autre regard sur la guerre d’Algérie, d’après l’autobiographie homonyme (2007) du scénariste, romancier et éditeur français Louis Gardel né à Alger en 1939.

Film algérien de Merzak Allouache
Avec Catherine Jacob, Solal Forte, Margaux Chatelier
Editions Compagnie des Phares & Balises

::L’histoire ::
Louis est né en Algérie quand elle était française. Il sort de l’adolescence alors que la guerre d’indépendance commence. Un soir, devant la Baie d’Alger, il est traversé par la certitude que le monde où il a grandi est condamné à disparaître. Mais, à quinze ans, la lucidité est une vertu encombrante. Il préfère les élans de son âge, tenter de séduire les filles, surtout Michelle. Discuter avec Solal, son camarade de classe et frère d’élection. Pêcher avec Bouarab. S’enflammer pour Proust grâce à Marco, son professeur qui mène hors du lycée, de mystérieuses activités… Et découvrir que les gens ne sont jamais ce qu’on croit qu’ils sont. Zoé, sa grand-mère, généreuse et aimante, l’accompagne dans cet apprentissage. Cependant, la violence des événements s’accélère. Comment résister ? Comment ne pas prendre parti ?.
sources : © Compagnie des Phares & Balises 2012

Laissez un commentaire