Un film sur l’Italie contemporaine

Quatre ans après les faits qui ont donné lieu à des polémiques d’une violence inouïe en Italie, Marco Bellocchio nous propose « La belle endormie », qui évoque « l’affaire Englaro », mais pas seulement. Le cinéaste, fidèle à ses habitudes, prend de la hauteur et entremêle plusieurs récits qui, tous, interrogent la morale, les choix, la croyance.

Film franco-italien de Marco Belloccio
Avec Isabelle Huppert, Toni Servillo, Alba Rohrwacher, Michele Riondino, Maya Sansa
Editions France Télévisions Distribution

::L’histoire::
Le 23 novembre 2008, l’Italie se déchire autour du sort d’Eluana Englaro, une jeune femme plongée dans le coma depuis 17 ans. La justice italienne vient d’autoriser Beppino Englaro, son père, à interrompre l’alimentation artificielle maintenant sa fille en vie. Dans ce tourbillon politique et médiatique les sensibilités s’enflamment, les croyances et les idéologies s’affrontent. Maria, une militante du Mouvement pour la Vie, manifeste devant la clinique dans laquelle est hospitalisée Eluana, alors qu’à Rome, son père sénateur hésite à voter le projet de loi s’opposant à cette décision de justice. Ailleurs, une célèbre actrice croit inlassablement au réveil de sa fille, plongée elle aussi depuis des années dans un coma irréversible. Enfin, Rossa veut mettre fin à ses jours mais un jeune médecin plein d’espoir va s’y opposer de toutes ses forces
En bonus : entretien avec Marco Bellocchio, bande-annonce.
sources : © France Télévisions Distribution 2013

Laissez un commentaire