Meurtre dans un tableau hollandais

Peter Greenaway signe avec « La ronde de nuit » , une spéculation audacieuse mais plausible sur les circonstances de la ruine de Rembrandt. Une réflexion sur la grandeur et la chute de l’artiste face à la médiocrité de la bourgeoisie inculte, servie par d’excellents acteurs et un travail sur la lumière et les couleurs remarquable.


Film canadien de Peter Greenaway
Avec Martin Freeman, Emily Holmes, Michael Teigen, Nathalie Press
Editions Bac Films

:: L’histoire ::
1654, Amsterdam. Rembrandt se réveille en sursaut : il vient de rêver qu’il est aveugle. Ce cauchemar le replonge 12 ans en arrière, en 1642, alors qu’il travaille sur son oeuvre la plus célèbre, ‘La Ronde de nuit’. Alors que le peintre est au sommet de son art et de sa gloire, la milice des Mousquetaires d’Amsterdam lui demande un portrait de groupe. Malgré sa réticence face à ces soldats amateurs et fats ne cherchant qu’à se pavaner, Rembrandt accepte : sa femme Saskia est enceinte, et cette toile monumentale assurerait un futur stable à cet enfant longtemps désiré. Mais le peintre a un mauvais pressentiment et sait déjà que cette toile ne sera pas qu’un simple portrait de groupe. Il ne sait pas peindre avec complaisance et pressent que ce tableau précipitera sa chute.
En bonus dans cette Edition Collector, éclairage sur le tableau de Rembrandt, « J’ accuse », un documentaire de Peter Greenaway (52 mn) et galerie photos.
sources : ©Bac Films 2008

Laissez un commentaire