Un bon plaidoyer antiraciste

À travers le regard de Cecil Gaines, le film dont le scénario est librement inspiré de la vie de Eugène Allen, retrace l’évolution de la vie politique américaine et des relations entre communautés. De l’assassinat du président Kennedy et de Martin Luther King au mouvement des «  »Black Panthers » », de la guerre du Vietnam au scandale du Watergate, Cecil vit ces événements de l’intérieur, mais aussi en père de famille…

Film américain de Lee Daniels
Avec Forest Whitaker, Oprah Winfrey, John Cusack, Cuba Gooding Jr., Terrence Howard, David Oyelowo, Lenny Kravitz, James Marsden, Alan Rickman, Vanessa Redgrave, Liev Schreiber, Robin Williams, Mariah Carey
Editions Metropolitan

::L’histoire::
Le jeune Cecil Gaines, en quête d’un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison Blanche. C’est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale.
À la maison, sa femme, Gloria, élève leurs deux fils, et la famille jouit d’une existence confortable grâce au poste de Cecil. Pourtant, son engagement suscite des tensions dans son couple : Gloria s’éloigne de lui et les disputes avec l’un de ses fils, particulièrement anticonformiste, sont incessantes.
En bonus : Interviews de Lee Daniels et Forest Whitaker au Festival de Deauville (VOST), « Une histoire de l’Amérique » : Documentaire sur les coulisses du tournage (22 mn – VOST), Les Freedom Riders, les premiers militants
9 scènes coupées (22 mn – VOST), Clip : « You and I Ain’t Nothin’ No More » de Gladys Knight, Bêtisier.
sources : © Metropolitan 2014

Laissez un commentaire