LOUISE-MICHEL

La crise, selon l’équipe de Groland!

Pour leur troisième film, le duo Gustave De Kervern et Benoît Delépine nous livre une comédie sociale et mordante, une inquiétante parabole de la crise financière actuelle. Le film a reçu le prix du Scénario au Festival de San Sebastian ainsi que l’Amphore d’or au Festival de Quend.

Film français de Gustave De Kervern, Benoît Delépine
Avec Yolande Moreau, Bouli Lanners, Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel, Mathieu Kassovitz
Editions Mk2

:: L’histoire ::
Une usine quelque part en Picardie. Après un plan social, les ouvrières sont sur le qui-vive mais ce jour-là, le directeur les convoque pour leur faire une petite surprise : des blouses neuves avec leur prénom brodé. Un cadeau qui rassure tout le monde. L’espoir revient. Le lendemain matin c’est la consternation : l’usine a été déménagée pendant la nuit et la direction est en fuite. Réunies dans un café, la déléguée syndicale annonce aux ouvrières le montant de leurs indemnités : 2000 euros chacune. Scandalisées mais réalistes, elles décident de mettre cet argent en commun pour financer un projet de reconversion. Plusieurs idées sont lancées en l’air, sans grand enthousiasme. Louise, la plus sauvage de toutes, prend enfin la parole. Elle a une idée à la fois faisable et abordable : faire buter le patron par un professionnel ! L’accord est unanime et Louise est chargée de trouver un tueur à gages. Elle va choisir le plus minable de sa génération : Michel. Ensemble, ils partent à la recherche du patron voyou.
En bonus : le journal de la tournée par Benoît Poelvoorde, les scènes coupées avec Benoît Poelvoorde, les commentaires audio des réalisateurs et les épisodes de Groland : Don Quichotte de la révolution…
sources : © Mk2 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This