Un film qui défend le libre-arbitre

Quelques heures de printemps » traite d’un sujet difficile, la fin de vie, et plus précisément le suicide assisté en cas de maladie grave, avec deux acteurs en grâce, Vincent Lindon et Hélène Vincent et loin de toute sensibilité gratuite.

Film français de Stéphane Brizé
Avec Vincent Lindon, Hélène Vincent, Emmanuelle Seigner, Olivier Perrier, Sylvie Jobert
Editions Diaphana

::L’histoire::
À 48 ans, Alain Evrard est obligé de retourner habiter chez sa mère. Cohabitation forcée qui fait ressurgir toute la violence de leur relation passée. Il découvre alors que sa mère est condamnée par la maladie. Dans ces derniers mois de vie, seront-ils enfin capables de faire un pas l’un vers l’autre ?…
En bonus : entretien avec Stéphane Brizé (30mn), castings des comédiens (15mn), le film commenté par Stéphane Brizé, bande-annonce.
sources : © Diaphana 2013

Laissez un commentaire