La fin de la trilogie

« Syndromes and a Century » rejoint les deux précédents films d’ Apichatpong Weerasethakul, « Blissfully Yours « et « Tropical Malady », pour former une trilogie de films-diptyques. « Syndromes and a Century » a été désigné comme le film le plus important des années 2000 par le collège constitué chaque décennie par la Cinémathèque de l’Ontario. Apichatpong Weerasethakul a reçu la Palme d’or en 2010 pour son sixième long-métrage, « Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vie antérieures ».

Film thailandais de Apichatpong Weerasethakul
Avec Jaruchai Iamaram, Nantarat Sawaddikul, Sakda Kaewbuadee
Editions Survivance

::L’histoire ::
Autrefois, dans la campagne thaïlandaise. Toey, jeune femme médecin fait passer un entretien à Nohng. Elle ne répond pas aux avances timides de son collègue Toa. Elle se surprend à repenser à sa rencontre avec Nohng, l’expert en orchidées. Aujourd’ hui, à Bangkok, Toey fait passer un entretien à Nohng. Les avances de Toa restent sans réponse, et le jeune Nohng décide de repartir avec sa fiancée à la campagne. Deux époques, deux personnages, une exploration de l’amour à travers le temps.
En bonus : le court-métrage d’A. Weerasethakul (16 mn) : « Luminous People »,-le court-métrage de S. Chidgasornpongse (20 mn) : « Diseases and a Hundred Year Period », l’introduction (5 mn) et le Livret : analyse d’Antony Fiant, entretien avec Tony Rayns.
sources : © Survivance 2011

Laissez un commentaire