Une chaîne pirate et anarchiste

Le réalisateur de « Nom des gens » a gardé un sens du farfelu pour narrer l’histoire d’une télé libre et pirate, à l’époque ou chacun pouvait se doter d’un caméscope et filmer ce qu’il voulait. IL trouve, une fois encore, le ton juste, entre situations cocasses et personnages hauts en couleur.

Film français de Michel Leclerc
Avec Félix Moati, Eric Elmosnino, Sara Forestier, Maïwenn Le Besco, Emmanuelle Béart
Editions TF1 Vidéo

::L’histoire::
Tout a commencé lorsque les caméscopes ont remplacé les caméras. Faire de la télé devenait alors à la portée de tous. Jean-Lou, Yasmina, Victor, Clara, Adonis et les autres ne voulaient pas seulement créer leur propre chaîne de télé, ils voulaient surtout faire la révolution. Ainsi naquit Télé Gaucho, aussi anarchiste et provocatrice que les grandes chaînes étaient jugées conformistes et réactionnaires. Cinq années de grands foutoirs, de manifs musclées en émetteur pirate, de soirées de beuveries en amours contrariées… et ce fut ma parenthèse enchantée…
En bonus : making of, court métrage : « Le poteau rose » de Michel Leclerc (2002), « Avant moi je croyais », « Ces objets qui nous font chier », « Mon kiff », clip « Le souffle de l’explosion.
sources : © TF1 Vidéo 2013

Laissez un commentaire