ULTIMATUM

Comment vit-on sous la menace d’une troisième guerre mondiale?

« Ultimatum », adaptation du roman « En retard pour la guerre » de Valérie Zenatti, n’est pas un film de guerre comme les autres, se concentrant sur le quotidien des peuples. Le réalisateur fait avant tout le choix de traiter des répercussions humaines engendrées par le conflit à travers le portrait d’un couple vivant à Jérusalem et de son entourage, peu à peu brisé par la crise politique et la menace d’une séparation.

Film français de Alain Tasma
Avec Gaspard Ulliel, Michel Boujenah, Jasmine Trinca, Anna Galiena, Sarah Adler
Editions Pathe Video

::L’histoire ::
31 décembre 1990. L’ultimatum lancé par l’Onu à l’Irak expire dans quinze jours : si Saddam Hussein n’évacue pas le Koweït, les Alliés disposeront d’un mandat pour utiliser la force. Dans les salles de rédaction occidentales, on parle d’une troisième guerre mondiale. A Jérusalem, l’angoisse est immense : Saddam Hussein menace d’utiliser contre Israël des Scuds chargés d’armes chimiques et bactériologiques. Luisa, 23 ans, franco-italienne, est étudiante en histoire antique à la faculté de Jérusalem. Nathanaël, jeune peintre français, subvient à ses besoins en travaillant comme vigile à Jérusalem-Est. Leur relation, violente et complexe, est sur le mode « ni avec toi, ni sans toi ». Comme eux, leurs amis, voisins, connaissances, attendent la fin de l’ultimatum avec une tension croissante. Comment vit-on lorsque la vie est suspendue à un fil ? Que fait-on de ses jours, de ses nuits, quand l’apocalypse est envisageable ?
sources : © Pathe Video 2010

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This