Un roman psychologique

Dans une extraordinaire démonstration de talent, Kate Atkinson nous donne l’un des romans psychologiques les plus fascinants et les mieux écrits de ces dernières années. « A quand les bonnes nouvelles ? » nous offre un nouvel éclairage sur la nature du destin et sur la condition humaine. L’intrigue est menée de main de maître jusqu’au dénouement final typique de Kate Atkinson, où rien ne se passe comme prévu.

Roman de Kate Atkinson
Editions de Fallois

:: L’histoire ::
Un écrivain, Howard Mason, vit avec sa femme et ses trois enfants à la campagne. Alors qu’il est allé rejoindre sa maîtresse à Londres, sa femme, le bébé, l’aînée de ses filles, huit ans, et le chien sont massacrés par un parfait inconnu. Seule la petite Joanna, six ans, parvient à échapper au carnage en se cachant dans un champ de blé. On retrouve Jackson Brodie, le détective privé de « La Souris bleue » qui avait involontairement repris du service dans « Les Choses s’arrangent, mais ça ne va pas mieux », remarié à une conservatrice du British Museum, et l’inspecteur en chef Louise Monroe, mariée à un chirurgien d’Édimbourg. Tous deux semblent avoir trouvé un conjoint « bien sous tous rapports » mais sont insatisfaits. On a l’impression d’une occasion manquée entre Jackson et Louise. Jackson croit également être le père du fils de Julia, Nathan, âgé de deux ans, et voudrait bien pouvoir le prouver. Il y a de nombreuses intrigues, mais la principale concerne une généraliste, Dr Hunter, pour qui Reggie Chase, orpheline de seize ans, fait du baby-sitting. On découvre peu à peu que Joanna Hunter n’est autre que la petite Joanna qui a échappé à l’horrible massacre de la première partie et que l’assassin, qui a purgé sa peine, est sur le point de sortir de prison.
sources : © Editions de Fallois 2008

Laissez un commentaire