AU ZENITH

L’histoire romancée de « l’oncle Ho »

Née en 1947 au Vietnam, Duong Thu Huong, pour avoir défendu ses convictions démocratiques, a été empoisonnée en 1991. Elle a vécu en résidence surveillée dans son pays jusqu’en janvier 2006, date de son arrivée en France pour la sortie de « Terre des oublis » (Sabine Wespieser éditeur Grand Prix des lectrices de Elle 2007).
« Au Zénith » est le chef-d’oeuvre de Duong Thu Huong : voici un roman qu’elle portait en elle depuis plus de dix ans, où convergent son combat politique et son talent littéraire.

Roman de Thu Huong Duong
Editions Sabine Wespieser

:: L’histoire ::
Au début des années cinquante, alors qu’il avait déjà passé la soixantaine, « le président », qui n’est autre que Ho Chi Minh, le père spirituel de la nation, tombe amoureux d’une jeune montagnarde. Avec Xuan, il fonde une famille qu’il installe à Hanoi. Mais il est le père de la nation, et quand il souhaite officialiser son union, la clique au pouvoir, dont il a favorisé l’ascension, lui fait valoir qu’il doit rester sur son piédestal. Xuan finira par être exécutée, ses enfants sont cachés par des proches pour survivre, et le pouvoir échappe au chef de la nation. Pour donner toute sa mesure à ce drame intime et politique, l’écrivain déploie une construction romanesque époustouflante, juxtaposant quatre points de vue narratifs. Au long de cette fresque impressionnante, l’écrivain – héraut des idéaux bafoués que le président a portés jusqu’au bout – élucide, sans jamais porter de jugement, un destin d’autant plus tragique qu’il s’est joué d’un être bien réel et maître du pouvoir.
Duong Thu Huong a dédié ce roman à l’ami qui lui a révélé le secret qu’elle y dévoile. Son ami, parce qu’il en savait trop, a été assassiné par le régime communiste en place au Vietnam.
sources : © Sabine Wespieser 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This