La saga d’une famille

Antonio Pennachi est né en 1950 à Latina, la première ville édifiée dans les marais Pontins, au sein d’une famille qui inspire toute son oeuvre. Expulsé du MSI (le parti néofasciste) à l’âge de dix-sept ans, il s’engage dans différents courants d’extrême gauche. Ouvrier en usine pendant trente-cinq ans, il reprend des études après son licenciement et publie neuf livres dont « Mon frère est fils unique », adapté au cinéma en 2007. De « Canal Mussolin »i, lauréat du prix Strega 2010, il dit : « Ce livre est la raison pour laquelle je suis venu au monde ».

Roman de Antonio Pennacchi
Editions Liana levi

::L’histoire ::
Les Peruzzi: dix-sept frères et soeurs, une tribu. Des paysans sans terre, tendance marxiste, à la tête dure et au sang chaud. Parce qu’un certain Benito Mussolini est un ami de la famille, ils abandonnent le rouge pour le noir. En 1932, avec trente mille autres affamés, ils émigrent dans les marais Pontins, au sud de Rome, où démarre le chantier le plus spectaculaire de la dictature. Huit ans sont nécessaires pour creuser un gigantesque canal, assécher sept cents kilomètres carrés de bourbiers infestés de moustiques et bâtir des villes nouvelles. Enfin, les Peruzzi deviennent propriétaires de leurs domaines. Mais tandis que l’histoire emporte les aînés dans le tourbillon des conquêtes coloniales et de la Seconde Guerre mondiale, au Canal, les abeilles d’Armida, l’ensorcelante femme de Pericle, prédisent un sombre avenir. Entre chronique et farce, Pennacchi signe un roman époustouflant où la saga d’une famille sur trois générations croise un demi-siècle de l’histoire italienne.
sources : ©Liana levi 2012

Laissez un commentaire