Un émouvant roman

Salué dans le monde entier comme un écrivain majeur, Yasmina Khadra est l’auteur, entre autres, de « A quoi rêvent les loups », « Les Hirondelles de Kaboul », L’attentat » (Prix des libraires 2006) et « Les Sirènes de Bagdad ». Son oeuvre est traduite dans trente-quatre pays. « L’attentat » est en cours d adaptation à Hollywood, et « Les Hirondelles de Kaboul » sera porté prochainement à l écran par le cinéma français. Avec ce nouveau roman, « Ce que le jour doit à la nuit », Yasmina Khadra défend la double culture franco-algérienne. Une très belle histoire de vie.

Roman de plus Yasmina Khadra
Editions Julliard

:: L’histoire ::
« Mon oncle me disait : « Si une femme t’aimait, et si tu avais la présence d’esprit de mesurer l’étendue de ce privilège, aucune divinité ne t’arriverait à la cheville. » Oran retenait son souffle en ce printemps 1962. La guerre engageait ses dernières folies. Je cherchais Emilie. J’avais peur pour elle. J’avais besoin d’elle. Je l’aimais et je revenais le lui prouver. Je me sentais en mesure de braver les ouragans, les tonnerres, l’ensemble des anathèmes et les misères du monde entier. » Yasmina Khadra nous offre ici un grand roman de l’Algérie coloniale (entre 1936 et 1962) une Algérie torrentielle, passionnée et douloureuse et éclaire d’un nouveau jour, dans une langue splendide et avec la générosité qu on lui connaît, la dislocation atroce de deux communautés amoureuses d un même pays. La grande originalité de cette saga qui se déroule de 1930 à nos jours repose sur une courageuse défense de cette double culture franco-algérienne que l’Histoire a, de part et d’autre, trop souvent cherché à renier.
sources : ©Julliard 2008

Laissez un commentaire