CE SONT DES CHOSES QUI ARRIVENT

Chronique d’un monde finissant

Pauline Dreyfus manie finement l’ironie et décrit avec beaucoup de grace la désinvolture obstinée du gratin aristocratique français pendant l’Occupation.

Roman de Pauline Dreyfus
Editions Grasset

::L’histoire ::
1945. Saint-Pierre-de-Chaillot, l’une des paroisses les plus huppées de Paris. Toute l’aristocratie, beaucoup de la politique et pas mal de l’art français se pressent pour enterrer la duchesse de Sorrente. Cette femme si élégante a traversé la guerre d’une bien étrange façon. Elle portait en elle un secret. Les gens du monde l’ont partagé en silence. « Ce sont des choses qui arrivent », a-t-on murmuré avec indulgence.
Revoici donc la guerre, la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Natalie de Sorrente. À l’heure où la filiation décide du sort de tant d’êtres humains, comment cette femme frivole va-t-elle affronter la révélation de ses origines ?
Les affaires de famille, ce sont des choses qu’on tait. La littérature, ce sont des choses qu’on raconte. Dans ce roman où l’ironie est à la mesure du fracas des temps, Pauline Dreyfus révèle une partie du drame français.
sources : © Grasset 2014

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This