Régis Jauffret confronte fait divers et fiction

Josef Fritzl a séquestré sa fille dans la cave de sa maison durant vingt-quatre ans. La rejoindront au cours des ans ses sept enfants, nés de l’union incestueuse que lui inflige son père. Un fait divers inconcevable que Régis Jauffret compare au Mythe de la Caverne de Platon.

Roman de Régis Jauffret
Editions Seuil

::L’histoire ::
Platon, le mythe de la caverne. Des prisonniers qui ne verront jamais de la réalité que des ombres d’humains projetées sur la paroi de la grotte où ils sont enchaînés. Dans le souterrain les enfants n’ont vu de l’extérieur que les images tombées du ciel qui leur parvenaient par le câble de l’antenne.
Le mythe a traversé vingt-quatre siècles avant de s’incarner dans cette petite ville d’Autriche avec la complicité d’un ingénieur en béton et celle involontaire de l’Écossais John Baird qui inventa le premier téléviseur en 1926.
R. J.
« Claustria » est le roman de cette incarnation.
sources : ©Seuil 2012

Laissez un commentaire