COMMENT J’AI MANGE MON ESTOMAC

Une chronique pleine d’humour

Sous la forme d’un récit poétique et léger, Jacques A. Bertrand retrace la chronique facétieuse de sa maladie. Avec un étonnant mélange d humour, de flegme et de sagesse, il dépeint tous les aspects de son expérience des plus absurdes aux plus douloureux et atteint sans conteste le sommet de son art.

Roman de Jacques André Bertrand
Editions Julliard

::L’histoire ::
 » Je n’avais jamais pu tout à fait me résoudre à considérer que mon corps m’appartenait en mains propres, si j’ose dire. L’estomac, surtout, que j’avais tendance à sous-estimer. J’étais contrarié d’avoir à le transporter toujours avec moi. Je redoutais qu’il finisse par prendre trop de place dans ma vie. J’avais été alarmé le jour où un radiologue avec qui j’avais rendez-vous avait demandé à sa secrétaire : « L’estomac est arrivé ?’  »
sources : © Julliard 2014

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This