Médias et persuasion en campagne électorale

Christophe Piar, spécialiste de l’opinion publique, des élections et de la communication politique, a décrypté l’usage que font les politiques des médias en période électorale, notamment durant les campagnes présidentielles.

Essai de Christophe Piar
Editions Ina

::L’histoire ::
Dans la première partie de cet ouvrage, l’auteur observe d’abord comment le travail des journalistes de télévision est encadré par des logiques professionnelles et des contraintes qui ont des conséquences directes sur la nature de la couverture de la campagne qu’ils proposent aux téléspectateurs. Comme le montre une analyse de contenu des journaux de vingt heures diffusés durant les campagnes électorales de 1981 à 2007, cette couverture se caractérise notamment par une visibilité différentielle des candidats, une suprématie du jeu sur les enjeux et un accaparement journalistique de la campagne. Dans la seconde partie, l’auteur s’intéresse ensuite aux effets de l’information télévisée sur les électeurs. En travaillant sur les élections régionales et européennes de 2004, le référendum de 2005 et les élections présidentielle et législatives de 2007, il y montre que, selon sa configuration, l’actualité peut provoquer de multiples effets sur les citoyens. Même si leur influence s’est réduite, la catégorie sociale, la religion et la proximité partisane continuent certes d’être les principales variables explicatives du vote. Mais avec un électorat de plus en plus sensible au court terme, l’information diffusée par les médias peut avoir un impact sur un nombre de citoyens suffisamment élevé pour faire basculer les scrutins dans un sens ou dans l’autre. .
sources : ©Ina Editions 2012

Laissez un commentaire