Un roman étrange et étonnant

Un roman fait de non-dits, de désespoir et d’humour noir.
Peter Cameron est l’auteur de quatre romans dont « Week-end », et d’un recueil de nouvelles paru en 2006 « Au beau milieu des choses ». Il écrit également dans The New Yorker, Rolling Stone et The Paris Review.

Roman de Peter Cameron
Editions PeteRivages

::L’histoire ::
Engagée pour prendre soin d’une femme en fin de vie dans sa maison isolée, une jeune infirmière découvre que le manoir est également habité par le fils, vétéran blessé pendant la guerre.
À la mort de sa mère, Clement, qui craint la solitude, propose à cette jolie – bien qu’un peu fade et rustre – jeune femme de l’épouser. Coral accepte. Mais une péripétie vient interrompre un bonheur de courte durée, puisqu’elle se retrouve soupçonnée de meurtre, un meurtre dont elle a effectivement été témoin mais qu’elle a tu par souci de bienséance.
sources : © Rivages 2012

Laissez un commentaire