Des nouvelles fantastiques

William Chambers Morrow est né en Alabama en 1854. A vingt-quatre ans, il s’installe à San Francisco et collabore à de nombreux journaux auxquels il donne ses nouvelles. Quelques-unes seront rassemblées en volume, en 1896, sous le titre « Le Singe, l’idiot & autres gens ». Mais il se désintéresse peu à peu de son oeuvre littéraire pour se consacrer au journalisme, plus lucratif. Lorsqu’il meurt en 1923, ses nouvelles fantastiques, l’essentiel de son oeuvre littéraire, sont encore dispersées dans les journaux. Il faudra attendre le XXIe siècle pour qu’elles renaissent.

Roman de William Chambers Morrow
Editions 10/18

:: L’histoire ::
Un automate fumeur de cigares possédé par le démon, une pendule à pendaison qui en a perdu l’heure, une main gauche qui fait la guerre à la main droite… De situations inquiétantes en personnages inquiétés, le vent du mystère est partout. Neuf nouvelles, mais un seul souffle : celui du détail qui dérange. La clé de l’énigme est là, cachée derrière la porte, au fond d’un verre d’alcool. Qui saura la voir ?
: © 10/18 2009

Laissez un commentaire