Un très bon roman à (re)découvrir

James Dickey (1923-1997) a été pilote de chasse pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée avant de devenir écrivain. En 1965, il obtient le National Book Award en poésie. Cinq ans plus tard, il publie « Délivrance », qui obtiendra le Prix Médicis étranger et sera adapté au cinéma par John Boorman.

Roman de James Dickey
Editions Gallmeister

::L’histoire ::
Avant que la rivière reliant la petite ville d’Oree à celle d’Aintry ne disparaisse sous un immense lac artificiel, quatre trentenaires décident de s’offrir une virée en canoë pour tromper l’ennui de leur vie citadine. Gagnés par l’enthousiasme du charismatique Lewis et bien que peu expérimentés, Bobby, Ed et Drew se laissent emporter au gré du courant et des rapides, au cœur des paysages somptueux de Géorgie. Mais la nature sauvage est un cadre où la bestialité des hommes se réveille. Une mauvaise rencontre et l’expédition se transforme en cauchemar : les quatre amis comprennent vite qu’ils ont pénétré dans un monde où les lois n’ont pas cours. Dès lors, une seule règle demeure : survivre.
Best-seller de renommée internationale, prix Médicis étranger adapté au cinéma par John Boorman, « Délivrance » est de ces découvertes littéraires brutales et inoubliables. À bord du canoë, happé par la voix d’Ed, le lecteur poursuit cette aventure dont nul ne sortira indemne.
sources : © Gallmeister 2013

Laissez un commentaire