ELEGIE POUR UN AMERICAIN

Un roman passionnant

Siri Hustvedt, l’épouse de Paul Auster, auteur de nombreux romans dont le très remarqué « Tout ce que j’aimais », n’a pas écrit un roman de plus sur les conséquences de l’attentat du 11 septembre, mais une élégie du traumatisme où les morts dialoguent avec les vivants et où elle retranscrit à merveille les sentiments.

Roman de Siri Hustvedt
Editions Actes Sud

:: L’histoire ::
De retour à New York après l’enterrement de leur père, dans le Minnesota, Erik Davidsen, psychiatre divorcé, et sa sœur, Inga, veuve dévastée et récente d’un écrivain célèbre, découvrent la lettre qu’une femme a jadis adressée au disparu et par laquelle ils apprennent que leur père aurait naguère été impliqué dans une mort mystérieuse. Dès lors, dans une Amérique toujours traumatisée par les événements du 11 Septembre survenus quatre ans plus tôt, tous les personnages qui gravitent autour de la famille Davidsen vont, de proche en proche, être amenés à se confronter à la part la plus opaque de leur être. Conjuguant la mémoire de l’immigration et le thème du secret de famille, et affrontant, entre ombre et lumière, les ambiguïtés de toute transmission, et la difficulté pour tout individu de réinventer sa vie, Siri Hustvedt écrit ici le roman compassionnel de l’inconscient d’une Amérique déchirée entre l’apparente infaillibilité de ses mythologies fondatrices et la profondeur des désarrois qui l’habitent aujourd’hui.
sources : ©Actes Sud 2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This