Le portrait sensible d’une vieille dame déterminée

A 80 ans, la vie est loin d’être finie. Car les vieilles dames d’aujourd’hui ne sont plus celles d’hier. Stewart O’Nan se penche avec tendresse sur le quotidien de l’une d’entre elles, Emily, qui ne se laisse pas abattre par son grand âge et refuse de s’apitoyer sur son sort. Une grande heroïne au cran exceptionnel.

Roman de Stewart O’Nan
Editions de l’Olivier

::L’histoire ::
Dans la vie d’Emily, il y a eu les repas animés, la ronde des jours et des choses à faire. Aujourd’hui, Emily est veuve. Ses enfants sont loin. Sa belle-soeur, Arlene, lui tient compagnie. Elle aime la musique classique, les musées, les petits-déjeuners copieux du Eat’n Park. Sa santé est bonne. Elle ne manque de rien. A 80 ans, le temps rétrécit mais il semble infini. Stewart O’Nan retrouve dans ce huitième roman le chef de famille de Nos plus beaux souvenirs, Emily Maxwell, et nous livre un récit initiatique d’un nouveau genre. Car c’est bien d’un apprentissage qu’il s’agit, celui de la solitude, de la vieillesse, d’une liberté inédite. Pas à pas, nous suivons Emily
dans ce dernier âge de l’existence où il faut tout réinventer.
sources : © Editions de l’Olivier 2012

Laissez un commentaire