Une enquête sur des meurtres rituels

Ancien journaliste scientifique britannique, auteur de plusieurs biographies, Michael White a été révélé sur la scène international par son roman « Equinoxe » traduit dans une trentaine de pays.

Roman de Michael White
Editions Presses de la Cité

:: L’histoire ::
Oxford, 2006. Une jeune femme est retrouvée sauvagement assassinée, la gorge tranchée. On lui a soigneusement retiré le coeur, remplacé par une ancienne pièce d’or. Vingt-quatre heures plus tard, une nouvelle victime est découverte. Le mode opératoire est identique, sauf que cette fois, on a pris son cerveau.
Une vieille pièce d’argent a été déposée à la place, et luit au fond de sa boîte crânienne.
L’enquête officielle piétine. Philip Bainbridge, photographe de la police, et son amie Laura Niven sont bientôt impliqués dans l’affaire, à leur corps défendant. Ils découvrent l’origine lointaine de ces meurtres rituels. Une conspiration criminelle imaginée et organisée par un groupe d’alchimistes autour d’un des savants les plus célèbres de l’Angleterre du XVIIe siècle : Sir Isaac Newton en personne. Laura réalise que ses proches sont en danger, et comprend enfin qu’elle est la seule personne capable de réécrire l’histoire. La seule capable d’empêcher l’assassin de frapper une fois de plus.
sources : ©Presses de la Cité 2008

Laissez un commentaire