Le sort des délaissés

Lors d’une croisière du Vietnam au Cambodge, un homme et une femme abandonnés s’abandonnent à leur tour à une attirance progressive et violente. Catherine Guillebaud excelle plus que jamais dans ce délicat nuancier de sentiments où se dessine une rencontre, entre deux consciences désemparées et étonnamment lucides.

Récits de Catherine Guillebaud
Editions Seuil

::L’histoire ::
Sur un bateau de croisière fluviale qui remonte le Mékong, deux touristes embarqués ont filé en douce, un homme et une femme. Les fugitifs – auxquels le lecteur n’aura jamais affaire – laissent en plan leurs conjoints respectifs, confrontés à la même mésaventure qu’ils vivent comme une dévastation. Ayant choisi de poursuivre le voyage, ils s’isolent du groupe, se rapprochent et sont conduits à s’interroger chacun sur la faillite au moins provisoire de son propre couple, avec l’autre pour témoin. Abandonnés, ils s’abandonnent à leur tour (c’est toute l’ambiguïté du titre, lequel désigne à l’origine un exercice inscrit dans le règlement de navigation des croisières pour les cas de naufrage). Les deux « rescapés » ont trois jours pour aller au bout d’eux-mêmes : arrivés à Phnom-Penh, ils choisiront le rapatriement vers Paris – sans savoir ce qui les attend.
sources : © Seuil 2013

Laissez un commentaire