Une chronique douce-amère

Sur un ton à la fois drôle et lucide, Anthony Palou, l’auteur de « Camille », prix Décembre, exprime avec tendresse la pudeur des déclassés, la fin des illusions et l’apprentissage de la mélancolie.

Roman de Anthony Palou
Editions Albin Michel

::L’histoire ::
« Toute ma vie, il y a eu un décalage horaire entre papa et nous. Mon père était « primeurs ». »
Entre dérision et nostalgie, cette chronique sociale et familiale est avant tout la radiographie d’une époque. Celle des années 70, période d’insouciance qu’Anthony Palou évoque à travers l’essor et le déclin d’une « dynastie fruitière », qui a fui l’Espagne franquiste pour faire fortune en France en Bretagne avec sa soupe catalane.
sources : © Albin Michel 2010

Laissez un commentaire