Un roman surprenant

Décrivant avec finesse la cruauté et la perversité des protagonistes de ce fait-divers qui avait scandalisé l’Angleterre victorienne, « Harriet » donne la mesure du talent d’Elizabeth Jenkins, connue comme la biographe de Jane Ausren, mais aussi grande romancière.

Roman de Elizabeth Jenkins
Editions Joëlle Losfeld

::L’histoire ::
Londres, fin du XIXe siècle. Harriet est une jeune femme un peu simple d’esprit mais coquette et pleine de vie. Sa famille, fortunée, la chérit et la protège des aléas de l’existence, du moins jusqu’à ce qu’un jeune lord au charme ténébreux, Lewis Oman, la séduise et la persuade de l’épouser. Sous prétexte d’emmener Harriet à la campagne, il l’enlève à sa famille et, avec la complicité de son amante et d’un autre couple, séquestre la jeune femme dans un cottage isolé. Enceinte, elle est mal nourrie et maltraitée. Ses cris de plus en plus faibles, et ceux de son bébé, apitoieront-ils les ravisseurs, qui mènent une vie confortable et débauchée dans la maison voisine ?
sources : © Joëlle Losfeld 2013

Laissez un commentaire