Entre fiction et vécu

Olivier Todd place son récit sous l’Occupation. Il raconte l’histoire d’amour entre une jeune juive résistante qui tombe amoureuse de l’officier allemand qu’elle est chargée d’espionner.

Roman de Olivier Todd
Editions Grasset

::L’histoire ::
Decembre 1943… Dans le Rouen-Paris qui le mène vers sa nouvelle affectation, le capitaine Rainer Wunder, 28 ans, officier de liaison de l’Armée de terre auprès de la Luftwaffe, après deux ans sur le front russe et une blessure, rencontre Hanna Ollenstein, 32 ans, Allemande, juive, communiste et résistante, qui prétend être Alsacienne et « sonde » les militaires Allemands dans les trains et les cafés.
Cette histoire d’amour — cinq jours et six nuits d’un bonheur absolu pour Rainer — s’inscrit dans l’Histoire. Olivier Todd, narrateur de ce roman, mêle à cette fiction ses souvenirs d’occupation, des lettres et des journaux intimes. Il a également traqué des témoins et lui, qui avait alors une quinzaine d’années, raconte le lycée, ses premières amours, sa mère communiste, tout cela entremêlé d’autres souvenirs et enquêtes menés après la guerre.
Dans l’étrange atmosphère de ce Paris occupé, trahisons, arrestations et dangers de mort constants donnent à la narration une intensité particulière. A côté des personnages fictifs, on croise Picasso, Sartre, Florence Gould, Robert Desnos…
sources : © Grasset 2013

Laissez un commentaire