Un roman ambitieux

A bord de la station Mir, Yvan, un père de famille russe, doit tourner quatre cents jours autour de la terre. Naissent alors les souvenirs, les désirs et les manques alors que son pays se transforme.

Roman de Hugo Boris
Editions Belfond

:: L’histoire ::
Ivan est le premier homme à rester plus de quatre cents jours à bord de la station Mir. Tandis que l’URSS plonge dans le chaos, il tourne sans fin. Pour lui, le soleil se lève et se couche seize fois par jour. Peu à peu, il perd le sommeil, l’odorat, le goût, le maintien de sa colonne. Son corps se délabre, sa clairvoyance diminue, jusqu’à mettre l’équipage en danger. Mais, au fil des mois, la souffrance morale, le confinement et la solitude vont le rendre disponible à la beauté de ce qu’il voit à travers le hublot, sensible à l’humanité des équipages qui se relaient à ses côtés, alors que lui ne redescend jamais. Ivan s’entraînait depuis des années, l’esprit accaparé par la préparation de son vol. Maintenant, il n’a d’yeux que pour sa planète. Et c’est une nostalgie infinie qui l’étreint lorsque, à l’ouverture d’un vaisseau ravitailleur, une odeur familière s’échappe : le parfum oublié de la Terre. Elle lui manque comme une femme…
: © Belfond 2010

Laissez un commentaire