KAROO

Le rêve américain fracassé

Si « Karoo » est bien l’ambitieux portrait d’un homme sans coeur et à l’esprit tordu, c’est aussi un pur joyau qui raconte une chute vertigineuse avec un humour corrosif. C’est cynique. C’est sans pitié. C’est terriblement remuant. Un chef d’oeuvre de cynisme et de désespoir sur le déclin de l’empire américain.

Roman de Steve Tesich
Editions Monsieur Toussaint Louverture

::L’histoire ::
Achevé quelques jours avant la mort de Steve Tesich (1942-1996(, « Karoo » est le chant du cygne d’un auteur hors norme. Ce roman est l’odyssée d’un riche consultant en scénario dans la cinquantaine, Saul « Doc » Karoo, gros fumeur et alcoolique, écrivaillon sans talent séparé de sa femme et traînant plusieurs tares émotionnelles. En tant que script doctor pour Hollywood, Saul Karoo mutile et « sauve » le travail des autres. En tant qu’homme, il applique le même genre de contrôle sournois à sa vie privée et se délecte de nombreuses névroses très particulières : son incapacité à se saouler quelle que soit la quantité d’alcool absorbée, sa fuite désespérée devant toute forme d’intimité, ou encore son inaptitude à maintenir à flot sa propre subjectivité. Même s’il le voulait, il ne pourrait pas faire les choses correctement, et la plupart du temps, il ne le veut pas. Jusqu’à ce qu’une occasion unique se présente à lui : en visionnant un film, il fait une découverte qui l’incite à prendre des mesures extravagantes pour essayer, une fois pour toutes, de se racheter.
sources : ©Monsieur Toussaint Louverture 2012

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This