LA CHANSON DE NELL

Portrait d’une mère

Dans ce récit bouleversant, tombeau pour une mère Courage, Patrick Souchon bat les cartes du passé, mêlant les détails d’une époque (le théâtre, les romans, les amis, les enfants) aux émotions d’un fils. « La chanson de Nell » est le troisième roman de Patrick Souchon après « Les jours chômés ne se comptent plus » (1983) et « La traversée de l’île d’Yeu » (1987).

Roman de Patrick Souchon
Editions Grasset

:: L’histoire ::
8 Janvier 1959 : à l’avant de la voiture bleu marine, le père et la mère, à l’arrière, les enfants. Un camion surgit de nulle part. Le père meur. En un instant, la vie bascule. Des années plus tard, le narrateur a enfoui en lui les souvenirs de ce moment tragique où s’aiguilla autrement sa vie, celle aussi de ses frères et soeur. Leur mère, devenue l’axe central d’une famille bohème, écrit des romans populaires sous le nom mystérieux de Nell Pierlain. Un jour, elle s’effondre. Qui est vraiment Nell ? Rêve-t-elle la vie qu’elle aurait voulu avoir ? Que sait-on d’une mère ? Restent les mots de la mort que l’on compose et décompose au pied du lit, relias au corps et au nom de famille par des liens invisibles, des prières, une adresse… Souchon, née Pourchot Marie-Madeleine, hôpital Sainte-Perrine, Paris.
sources : © Grasset 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This