Un village bien étrange

Après des études de lettres et de philosophie et une formation de réalisateur, Christophe Ghislain a obtenu en 2005 pour « Lost in La Hesbaye » le prix du meilleur premier film au Festival international du film indépendant de Bruxelles.
« La Colère du rhinocéros » est son premier roman, et l’on y reconnaît ses talents pour le cinéma.

Roman de Christophe Ghislain
Editions Belfond

::L’histoire ::
Pour chercher son père, qu’il a quitté dix-sept ans plus tôt et dont il n’a plus de nouvelles, Gibraltar revient à Trois-Plaines, son village natal. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’y est pas le bienvenu. Dans ce décor désertique et caniculaire, alors que Gibraltar reconstruit pierre par pierre un phare en ruines érigé par son père au milieu d’un pré, Emma, L’Esquimau et Gibraltar recollent tour à tour les morceaux de leur histoire dans un village où l’étrangeté est reine.
Peu à peu, entre les femmes qui pêchent des poissons dans l’herbe des plaines, les cardiaques qu’on ranime à grands coups de sacs de frites surgelées et les rhinocéros qui volent en deltaplane, le passé refait surface. Et l’histoire familiale de Gibraltar prend forme autour de l’absence d’un père un peu fou et des ravages qu’il a commis sur le village. Mais les plus fous ne sont pas toujours ceux qu’on croit…
sources : © Belfond 2010

Laissez un commentaire