Une nouvelle enquête du détective Heredia

Ramon Diaz-Eterovic est né en 1956 à Punta Arenas. Il est l’auteur de nombreux romans mettant en scène le personnage de Heredia, dont « Les Sept Fils de Simenon », « La Mort se lève tôt » et « Les Yeux du cœur ». Il est publié en Italie, Allemagne, Portugal, Espagne et Grèce. Il a reçu le prix du Conseil national du Chili pour « La Mort se lève tôt ». Son dernier roman, « La couleur de la peau » se passe à Santiago du Chili et c’est Heredia qui mène l’enquête. Avec une intrigue bien menée dans une ville à la fois banale et fantastique, un style ironique et une impressionnante galerie de personnages secondaires pleins de vérité, Diaz-Eterovic prouve qu’il est un auteur de romans noirs avec lequel il faut compter.

Roman de Ramon Diaz-Eterovic
Editions Métailié

:: L’histoire ::
Comme beaucoup de jeunes Péruviens, Alberto Coiro est venu chercher du travail à Santiago du Chili, et lorsqu’il disparaît brutalement, Heredia, le détective privé mélancolique et désabusé, se laisse persuader de partir à sa recherche. Il explore, sous la conduite d’un vieil homme, l’univers des vagabonds et des chiffonniers qui, la nuit, envahissent la ville. Il découvre les réseaux de jeux clandestins, les salles de billard, le trafic de cocaïne et tout un monde de personnages glauques. Mais il croise aussi le sourire de la jolie Violeta et se laisse émouvoir. Dans son enquête il est aidé par les conseils philosophiques de Simenon, son chat. Flanqué de ses complices habituels, Seròn le flic à la retraite, Anselmo le kiosquier turfiste et le journaliste Campbell, il nous montre le Santiago de l’émigration et du racisme.
sources : ©Métailié 2008

Laissez un commentaire