Un tueur gastronome virtuose!

Un serial killer qui cuisine (et tue) avec la virtuosité d’un toqué trois étoiles, un suspense macabre aussi raffiné que cruel : tel est le « festin » concocté par une romancière à l’imagination… insatiable. D’une famille de personnes célèbres (son grand-père Pierre-Gilles Weber est l’auteur de « Fanfan la Tulipe », son oncle Francis Weber a réalisé « Le jouet », « La Chèvre » ou « Les compères »), Sophie Audouin-Mamikonian a vendu plus de 600 000 exemplaires de la série « Tara Duncan », histoires de dragons et licornes, romans cultes chez les ados. Avec « La danse des obèses », elle aborde le thriller.

Roman de Sophie Audouin-Mamikonian
Editions Robert Laffont

:: L’histoire ::
Dans la même journée, le capitaine Philippe Heart tombe amoureux – alors qu’il n’y croyait plus – et se trouve chargé de l’affaire la plus tordue de sa carrière : une série de meurtres atroces qui ne touchent que… des obèses. Apparemment, aucun rapport entre son histoire d’amour naissante et la disparition de ces cinq hommes. En réalité, lui comme la belle Elena sont partie prenante de la vengeance mise en œuvre par l’ « obèse killer ». Particulièrement manipulateur et pervers, celui-ci choisit des victimes tout sauf innocentes et sa cruauté n’a d’égale que l’inventivité de ses crimes et la minutie de psychopathe avec lesquelles il les met en scène. Pour remonter sa piste, Heart devra accepter d’entrer dans un jeu macabre dont il ignore toutes les règles…
sources : ©Robert Laffont 2008

Laissez un commentaire