LA FEMME AU MASQUE DE CHAIR

La nouvelle enquête de Brunetti

Un roman plus psychologique que policier, avec, comme il est d’usage dans les histoires de Donna Leon, les inévitables trafics de déchets toxiques en relation avec la Camorra. On retrouve avec plaisir Venise, le commissaire Brunetti et sa famille. Un très bon 18ème cru.

Roman de Donna Leon
Editions Calmann-Levy

::L’histoire ::
Un soir que la neige tombe sur la Sérénissime, une femme blonde juchée sur des hauts talons et enveloppée dans un manteau de fourrure croise la route de notre cher commissaire Guido Brunetti. Elle s’appelle Franca Marinello, a le visage défiguré, cite Cicéron ou Virgile par cœur, et c’est la femme d’un homme d’affaires vénitien douteux. Brunetti, fasciné, s’arrange pour enquêter sur le mari tout en suivant une autre affaire qu’il pense expédier. Mais le meurtre d’un transporteur routier l’entraîne au cœur d’un trafic de déchets organisé par la Mafia. Derrière ce trafic et l’argent malhonnête qu’il génère, la santé de milliers de personnes est mise en danger.
Très vite, des querelles entre les polices italiennes rivales surgissent, les assassinats se multiplient et des visages familiers refont surface… Le Tout-Venise semble mêlé à ces entreprises criminelles. Et la famille de Brunetti aussi.
sources : ©Calmann-Levy 2012

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This