LA FILLE QUI TOMBE DU CIEL

Un joli roman de femme

Après « Le Palais de verr »e, Simon Mawer signe un nouveau roman passionnant, de violence et d’amour, d’espoir et de trahison. Hommage rendu aux trente-neuf femmes qui, entre 1941 et 1944, ont été parachutées en France par les services secrets anglais, « La Fille qui tombe du ciel » est aussi le magnifique portrait d’une femme ordinaire confrontée à une situation extraordinaire.

Roman de Simon Mawer
Editions Le Cherche-Midi

::L’histoire ::
1941. Elevée à Genève et parfaitement bilingue, Maria Sutro, révoltée par la situation en Europe occupée, est la recrue idéale pour les services secrets anglais. Non sans quelque hésitation, la jeune fille accepte de couper tous liens avec sa famille et ses amis pour disparaître dans la clandestinité et suivre l’entraînement réservé aux espions. Elle y apprend la science du sabotage, des codes secrets, des interrogatoires, du meurtre. Elle y rencontre également Benoit, un résistant français qui devra l’accompagner dans sa mission, au charme duquel elle n’est pas insensible.
Parachutée dans le sud-ouest de la France, Maria rejoint la résistance française, avec pour mission de gagner Paris et de convaincre son amour d’adolescence, Clément Pelletier, un physicien dont les travaux sont d’une importance cruciale pour la suite du conflit, de rejoindre l’Angleterre. Commence alors pour Maria un long périple dans une France occupée et désolée, où la guettent de nombreux dangers. C’est également le début d’un dilemme amoureux entre Benoit, le compagnon des jours difficiles, et Clément, qu’elle n’a jamais réussi à oublier.
sources : ©Le Cherche-Midi 2014

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This