Un roman choral poignant

A travers les voix distinctes et attachantes des trois narrateurs, Louise Erdrich compose une mosaïque haute en couleurs d’histoires qui s’entremêlent sur plusieurs décades, tour à tour glaçantes, drôles, étonnantes, sauvages, tragiques et mélancoliques.
Reconnue comme l’un des écrivains américains contemporains les plus importants, Louise Erdrich bâtit, livre après livre, une oeuvre polyphonique à nulle autre pareille. De « La Chorale des maîtres bouchersé » à « Ce qui a dévoré nos coeurs », ses livres rencontrent en France un succès croissant tant auprès de la critique que des lecteurs.

Roman de Louise Erdrich
Editions Albin Michel

::L’histoire ::
Tous les habitants de Pluto (Dakota du Nord) sont liés par l’amour ou l’amitié, le sang, mais surtout, par le poids du passé. Jamais élucidé, le massacre d’une famille de fermiers blancs en 1911 hante toujours la petite ville qui se meurt. Quatre Indiens avaient été lynchés sans autre forme de procès pour ce crime qu’ils n’avaient pas commis.
Mi-ojibwe mi-blanche, Evelina Harp est une fille intelligente et ambitieuse, toujours prompte à tomber désespérément amoureuse. Elle a grandi sur la réserve où son grand-père (qui a échappé au lynchage pour une mystérieuse raison) lui a révélé l’histoire du crime qui a marqué autrefois les deux communautés. Personne ne comprend mieux le poids de ce drame que le Juge Coutts, qui veille sur les habitants de Pluto avec compassion et lucidité.
sources : © Albin Michel 2010

Laissez un commentaire