LA MEMOIRE DU MONDE II

Une épopée ambitieuse

Née sous la XVIIIe dynastie égyptienne, Sophia-Mérit poursuit son incroyable traversée des siècles, veillant au destin de ses filles et des illustres personnages que la vie lui fait rencontrer. De Rome et ses empereurs à Jérusalem où un prophète est apparu, de la Bretagne des magiciens à la Chine lointaine, c’est toujours vers Alexandrie qu’elle revient, là où elle rédige cette mémoire du monde dont elle est la gardienne.

Roman de Stéphanie Janicot
Editions Albin Michel

::L’histoire :
On avait quitté à la fin du Livre I Sophia-Merit, l’immortelle née sous la XVIIIe dynastie égyptienne, à Alexandrie, où elle s’occupait de l’éducation des jeunes Ptolémée dont Cléopâtre, fillette dure et orgueilleuse. On la retrouve installée à Rome où, devenue la fille adoptive de Cicéron, elle veille après la mort de Cléopâtre sur le destin de Ptolémée Philadelphe, fils de la reine et de Marc-Antoine. Elle n’en oublie pas ses filles de Judée dont une certaine Myriam qui accouche de celui qui deviendra Jésus et dont elle apprend à son retour de Bretagne, où se sont établis certains membres de sa lignée, qu’il a été crucifié. Sous le règne de Néron, elle tombe amoureuse de Lucia, la fille adoptive du futur empereur Vespasien qui meurt en martyre chrétienne, voit Titus détruire la ville et plus tard Hadrien exterminer les Juifs. Revenue à Alexandrie, elle y devient bibliothécaire copiste de la Grande Bibliothèque. Des siècles plus tard, on la retrouve à Grenade, Cordoue et Bagdad où elle est à l’origine des Mille et une nuits. Elle voyage jusqu’en Chine et vers l’an mil, elle devient moine bénédictin puis participe à la croisade de Godefroi de Bouillon avec le comte d’Aughan qui devient son époux et avec qui elle vivra jusqu’à sa mort à la cour d’Aquitaine. Cette héroïne, immortelle malgré elle, cherche toujours et en vain à donner sa seconde dose d’élixir d’immortalité à un humain qui la mériterait et l’accompagnerait dans sa traversée des siècles. Elle en confie le récit à cette jeune étudiante en philo qui recueille ses paroles su un lit d’hôpital parisien et qui pourrait être une de ses descendantes.
sources : © Albin Michel 2014

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This