Une métamorphose forcée

Alan Bennett est une star en Grande-Bretagne, où ses pièces de théâtre, ses séries télévisées et ses romans remportent un succès jamais démenti depuis plus de vingt ans. « La Reine des lectrices », parue en 2009 aux Editions Denoël, l’a rendu extrêmement populaire auprès du lectorat français. Avec « La mise à nu des époux Ransome » il réussit un pastiche social très réussi qui au passage égratigne sans vergogne le couple et ses petits compromis.

Roman de Alan Bennett
Editions Denoël

:: L’histoire ::
Un soir, en rentrant de l’opéra, M et Mme Ransome incarnation de la bourgeoisie britannique contemporaine pétrie de convenances et de snobisme retrouvent leur appartement cambriolé, ou plutôt absolument vidé. Tout a disparu, jusqu’aux plinthes et au papier toilette. Monsieur cherche les coupables, Madame, d’abord effondrée, se rêve finalement une nouvelle vie et, pendant que le couple tente de faire face avec flegme aux événements, le fragile voile des conventions se déchire et les masques tombent. Il va falloir manger, se laver, trouver du linge et affronter le monde extérieur, ce grand inconnu peuplé d’individus aux manières extravagantes – épicier pakistanais, grossier inspecteur de police, ménagère abrutie de télévision. A la clef, une révélation : le mode de vie des Ransome et ses fondements sont bien partis avec les meubles !
: © Denoël 2010

Laissez un commentaire