LA NUIT DE KAHINA

Des souvenirs

François Léotard, aujourd’hui retiré de la vie politique, a été ministre de la Culture et ministre de la Défense. Il est l’auteur chez Grasset de plusieurs romans, dont « La couleur des femmes » (2002), « La Vie mélancolique des méduse » (2005), « Le Silence » (2007), et de récits qui furent des succès de librairie, entre autres : « A mon frère qui n’est pas mort » (2002) et « Ça va mal finir » (2008).

Roman de François Léotard
Editions Grasset

:: L’histoire ::
Max est en prison. Dans sa cellule, il se souvient. Il se souvient de son ami Bob, l’Irlandais de la Légion étrangère, avec lequel il a fait l’Indochine, puis l’Algérie. Il se souvient de Kahina, la jeune Kabyle violée un jour de 1957, et par eux recueillie, et dont tous deux tombèrent amoureux. Il se souvient de sa vie tumultueuse, entre Saigon et Alger, entre paris et l’Irlande, entre la camaraderie brusque et l’amour d’une jeune femme. Ensemble, après les guerres, Bob et Max fabriqueront de faux papiers. Max ira en prison tandis que Bob, l’être de fuite, disparaîtra sans laisser de traces… Le narrateur, soumis aux défaillances de sa mémoire, nous livre un récit fragmentaire. Est-ce un adieu à la France qui s’en va ? Ou un adieu à l’héroïsme ?
: © Grasset 2010

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This