La maison au bord du fleuve

Derniers jours heureux, dans la maison du trisaïeul d’Anne-Marie Garat, dans un village du Médoc au bord de l’estuaire. La maison va être vendue et offre sa mémoire la plus intime.

Roman de Anne-Marie Garat
Editions Actes sud

::L’histoire ::
Romancière singulière, amoureuse de l’image, chez qui la mémoire passe par le cadrage, l’ombre et la lumière, Anne-Marie Garat se prête au jeu de la collection Essences. Les champs s’ouvrent, les réminiscences olfactives précèdent le développement de son imaginaire comme autant de solvants et autres sels d’argent au parfum entêtant qui soudain révèlent un lieu, une histoire reléguée aux confins d’une mémoire oublieuse.
sources : © Actes sud 2013

Laissez un commentaire