Un roman d’amour d’une tragique beauté

Michael Kumpfmüller, qui s’est imprégné de ses journaux et de sa correspondance au point de se fondre dans l’âme et dans le style de Kafka, réinvente justesse le point de vue de la jeune fille aimante et lucide qu’est Dora. Cet hommage à Kafka est un livre d’une portée universelle.

Récits de Michaël Kumpfmuller
Editions Albin Michel

::L’histoire ::
En juillet 1923, Franz Kafka accompagne sa sœur Elli à Müritz, une petite station balnéaire de la Baltique. C’est là qu’il rencontre Dora Diamant. Il a 40 ans et il est gravement malade, elle a 25 ans et elle est la vie même. Moins connu que son histoire avec Milena ou Felice, ce dernier amour de Kafka est probablement le plus abouti et à coup sûr le plus poignant. Bravant sa faiblesse et l’hostilité parentale, il la rejoint à Berlin, ils déménagent d’une petite chambre à l’autre, elle fait des menus boulots, il écrit la nuit, l’inflation galope et l’argent manque, l’antisémitisme est déjà sensible. Mais ils sont heureux. Onze mois après leur rencontre, Kafka meurt dans les bras de Dora dans un sanatorium près de Vienne.
sources : © Albin Michel 2013

Laissez un commentaire