LA VIE TRANCHEE

Un roman poignant qui donne la parole aux anonymes du front

« La vie tranchée » mêle le témoignage et la fiction, les lettres citées sont réelles, toutes extraites de courriers saisis par l’armée durant la guerre de 1914-1918 et elles brisent le coeur.

Roman de Bénédicte Des Mazery
Editions Anne Carrière

:: L’histoire ::
Août 1917. Louis, jeune soldat en convalescence à l’hôpital, reçoit une lettre de l’Infanterie le nommant lecteur dans une commission de contrôle postal aux Armées. Lui qui a subi durant trois ans l’enfer des tranchées se retrouve dans un bureau, comme les embusqués si critiqués. Désormais, il va ouvrir jusqu’à quatre cents lettres par jour. Traquer les indiscrétions et le découragement, caviarder les passages indésirables, saisir les courriers pacifistes, désigner les soldats aux propos jugés non conformes au moral des troupes et de l’arrière. Les mois se succèdent, marqués par l’arrivée d’une séduisante jeune femme et la visite de Fernand, son compagnon de tranchées. Jusqu’au jour où, poussé par un événement inattendu, Louis regarde autrement les mots qui défilent quotidiennement sous ses yeux. Un roman poignant, qui donne la parole aux anonymes du front : les lettres ouvertes par Louis sont toutes extraites de courriers saisis par l’armée durant la guerre de 1914-1918.
sources : ©Editions Anne Carrière 2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This